Polygonatum officinale L.
Sceau de Salomon

LILIACEAE
Autres dénominations : Genouillet, Grand muguet, Herbe au panaris. 

Description botanique : Plante herbacée de 40 à 50 cm, vivace par un gros rhizome horizontal, glabre, trapue, en touffe, aux tiges arquées, anguleuses.
       • Feuilles : Entières, sessiles, alternes, ovales, à nervures parallèles convergeant au sommet  
       • Fleurs : Assez grandes, blanc verdâtre en forme de tube, pendantes du côté opposé à l’insertion des feuilles, solitaires ou par 2, très odorantes (floraison : avril-juin).
       • Fruits : Baies globuleuses, noir bleuté à maturité, contenant 2 à 5 graines vertes jaunâtres couvertes de ponctuations brillantes (maturité : août-octobre).  

Autres espèces du genre : 
        • P. multiflorum L. : Sceau de Salomon multiflore.
Herbacée vivace par un rhizome horizontal, glabre, en touffe, aux tiges arquées, arrondies, lisses 
              o Feuilles : Alternes, elliptiques à lancéolées, sessiles, à nervation parallèle, disposées dans un plan plus ou moins horizontal de part et d'autre de la tige 
              o Fleurs : Régulières blanches, 9-20 mm, tubuleuses, rétrécies au milieu, avec 6 petits lobes à l'extrémité verte, les inférieures groupées par 2-6, les supérieures par paires ou solitaires (floraison : mai – juin) 
              o Fruits : Baies globuleuses, 8-10 mm, vertes puis noir bleuté à maturité, groupées par 2-6, renfermant 2-5 graines globuleuses, brun verdâtre 
 
        • P. verticillatum L. : Sceau de Salomon verticillé 
Herbacée vivace par son rhizome, glabre, en touffe, aux tiges érigés, anguleuses 
              o Feuilles : Feuilles verticillées par 3-8, linéaires à lancéolées, à poils duveteux minuscules au revers 
              o Fleurs : Fleurs régulières blanc verdâtre, 5-10 mm, en cloche, solitaires ou par 2-3 
              o Fruits : Baies globuleuses, rouges à maturité 

Habitat 
        • P. multiflorum L. et P. officinale L. : Bois et haies jusqu'à 700 m, sur sol calcaire  
        • P. verticillatum L. : Lieux humides de montagne au dessus de 700 m  
Risques principaux : Arythmie cardiaque. 

Principes toxiques :
       • Nature :  
                - Saponosides à sapogénines spirostaniques.  
                - Oxalate de calcium sous forme de raphides 
       • Localisation : Dans toute la plante, notamment dans le rhizome et les baies.  

Circonstances d'intoxication : Ingestion accidentelle de baies par les enfants. 

Notions générales : Cette plante est exceptionnellement la cause d'intoxications graves. Elle possède la même toxicité que le muguet (Convallaria majalis L.). 

Eléments diagnostiques :
        • Lors de l'ingestion de moins de 5 baies : Troubles digestifs isolés : nausées, vomissements, diarrhée, hypersalivation.
        • Au-delà de 10 baies :
                o Angoisse, céphalées, fièvre 
                o Troubles du rythme (brady-arythmie)  
                o Hypoglycémie  
       • Lors du contact cutané : dermite irritative.  

Conduite à tenir :
       • L'absence de symptômes plus de 2 heures après l'ingestion d'une partie de la plante (baies, feuilles, tige, fleur...) est de bon pronostic  
       • Traitement symptomatique  
       • Surveillance à domicile  
       • Consultation médicale :
               o Au-delà de 5 baies  
               o En cas de symptomatologie intense ou persistante  
FloreTox
A,B,C....