Equisetum palustre L. 
Prêle des marais 

EQUISETACEES 
Autres dénominations : Queue de cheval, Prêle commune, Herbe aux grenouilles.  
 
Description botanique : Plante herbacée pérenne sans fleurs, atteignant 30 à 60 cm de hauteur, à rhizome rampant.  
       • Tiges : Rameuses creuses, cannelées de 4 à 8 côtes. Les tiges fertiles et non fertiles apparaissent simultanément et sont munies d’une cavité centrale étroite.  
       • Feuilles : Disposées en verticilles forment des gaines cylindriques et campanulées embrassant la tige et sont munies de dents lancéolées à large bord blanc. L’épi est formé de verticilles en forme d’écusson. Les spores germeront pour donner des prothalles.  
 
Autre espèce :  
        • Equisetum arvense L., la prêle des champs :  
Plante herbacée dépourvue de fleurs. 
Au printemps, tiges fertiles non ramifiées, courtes, non chlorophylliennes, possédant à leur extrémité un épi oblong muni de 5 à 12 sporanges brunâtres, pendants, caractéristiques ;  
En été, rameaux stériles verts, ramifiés, creux, cannelés, disposés en verticilles, avec 4 à 5 branches latérales ailées.  
 
Caractères différentiels entre les deux espèces : 












Habitat : Europe, Asie, Amérique du Nord ; principalement dans les prairies humides, les fossés, les marais.  
Equisetum arvense L., la Prêle des champs : Plante commune dans les champs humides plutôt argileux des zones tempérées de l'hémisphère nord, jusqu'à 2500 m d'altitude.

 

Equisetum palustre L.

(Prêle des marais)

Equisetum arvense L.

(Prêle des champs)

Dents de la gaine

Large bord blanc

Etroit bord blanc

Enveloppe de la tige

Noire

Brun clair à brun foncé

Partie inférieure de la tige

Plus courte que la gaine de la tige

Plus longue que la gaine de la tige montante

Cavité centrale

Plus petite que les cavités annexes

Plus grande que les cavités annexes

 

Principes toxiques : 
Nature : alcaloïde (palustrine).  
Egalement riche en silice. 
Equisetum arvense L. : espèce qui semble moins toxique. Utilisation médicinale comme diurétique, adjuvant des régimes amaigrissants, « reminéralisante ».  
 
Circonstances d'intoxication : Toxicité surtout vis-à-vis du bétail et des chevaux. Jusqu’à présent seules les intoxications dans le domaine de la médecine vétérinaire sont connues.  
 
Eléments diagnostiques : 
Symptômes rencontrés chez l’animal :  
       - Démarche chancelante  
       - Irritabilité  
       - Perte de poids  
       - Spasmes des muscles faciaux  
       - Epuisement et mort de l’animal  
 
Conduite à tenir :
FloreTox
A,B,C....