Paris quadrifolia L.
Parisette

LILIACEAE
Autres dénominations : Etrangle loup, Herbe à Paris, Morelle à quatre feuilles, Paris à quatre feuilles, Raisin de renard.

Description botanique : 
Plante herbacée de 20 à 40 cm à tige dressée unique, vivace par un rhizome.  
           • Feuilles : 4 feuilles (parfois 3 à 6) verticillées disposées en croix, sessiles, ovales à nervures non parallèles  
           • Fleur : Vert jaunâtre, unique, de type 4 (4 sépales verts plus larges que les 4 pétales), solitaire au sommet de la tige (floraison : mai-juillet)  
           • Fruit : Baie globuleuse unique (10 à 15 mm), noir bleuâtre, entourée du reste du calice, très amère (maturité : juillet-septembre)  
 
Habitat : Bois frais et humides de presque toute la France, jusqu'à 1800 m. 

Fréquence : Montagnes et çà et là sauf en plaines dans le Midi de la France 
Risques principaux : Troubles digestifs. 

Principes toxiques :
          • Nature : Saponines stéroïdiques.  
     • Localisation : Plante entière, mais ce sont surtout la racine et les baies qui représentent les plus grands risques d'intoxication 

Circonstances d'intoxication :
          • Consommation des baies (trois baies constituent une dose toxique chez l’adulte) 
          • Confusion avec les baies de myrtilles car leur biotope est semblable  

Notions générales : Les sapogénines sont exceptionnellement à l'origine d'une intoxication grave. 

Eléments diagnostiques : 
          • Lors de l'ingestion de plus de 10 baies  
                       o Troubles digestifs isolés : épigastralgies, nausées, vomissements, diarrhée, hypersalivation  
                       o Troubles de la vue (mydriase)  
                       o Troubles du rythme cardiaque (tachycardie)  
                       o Troubles neurologiques : céphalées, fièvre, vertiges, anxiété  
          • Lors du contact cutané : dermite irritative.

Conduite à tenir : L'absence de symptômes plus de 2 heures après l'ingestion d'une partie de la plante (baies, feuilles, tige, fleur...) est de bon pronostic.
         • Traitement symptomatique  
         • Surveillance à domicile  
         • Consultation médicale : en cas de symptomatologie intense ou persistante  
FloreTox
A,B,C....