Narcissus sp.
Narcisses

AMARYLLIDACEES
Description botanique : 
Plante vivace par un gros bulbe, à tige à 2 angles. 
         • Feuilles : De 2 à 4, étroites et très allongées.  
         • Fleurs : Grandes (3-6 cm de longueur), en tube divisé en 6 lobes entourant une couronne à sommet denté (paracorolle), en général solitaires, penchées au sommet de la tige et sortant d'une spathe engainante (floraison : mars-mai).  
         • Fruits : Capsules globuleuses.  

Une trentaine d'espèces du genre dont : 
        • N. pseudo-narcissus L. (jonquille), à fleurs jaunes solitaires.  
        • N. poeticus L. (narcisse des poètes), à fleurs odorantes blanches (bord de la couronne jaune pâle ourlé de pourpre).  
        • N. jonquilla L. (jonquille), à fleurs jaune foncé.  
        • N. tazetta L. (narcisse tazette) dans le midi, à fleurs blanches et jaunes.  
        • N. odorus L. (narcisse odorant) dans le midi, à fleurs jaunes.  
 
Habitat :
       • Commun dans bois et prairies.  
       • Cultivé pour l'ornementation.  
Risques principaux :
            • Troubles digestifs  
            • Manifestations allergiques  

Principes toxiques :
           • Nature : 
                o Alcaloïdes isoquinoléiques (lycorine, galanthamine, narciclasine)  
                o Raphides d'oxalates de calcium (à l'origine de dermites lors de la manipulation des bulbes)  
           • Localisation : Surtout concentrés dans les bulbes  
 
Circonstances d'intoxication : 
           • Contact : Manipulation des bulbes  
           • Ingestion par confusion :  
                      o avec les bulbes comestibles de Liliacées (oignon, échalote)  
                      o avec les feuilles d'espèces comestibles (confusion jonquille - poireau)  
 
Remarque : 
Dans la même famille : 
           • Galanthus nivalis L., le perce-neige, à bulbe toxique pouvant être confondu avec les bulbes d'espèces comestibles comme la ciboulette  
           • Hippeastrum sp., l'amaryllis  
 
Notions générales : Aucune intoxication grave n'a été rapportée chez l'homme.  
 
Eléments diagnostiques :  
          • Dans les heures qui suivent une ingestion :  
Troubles digestifs : gastro-entérite (nausées, hypersalivation, vomissements, diarrhée profuse) d'évolution rapidement favorable. 
          • Lors du contact cutané :  
                o Dermite irritative dans la majorité des cas  
                o Parfois dermite allergique de contact  
          • Lors du contact ou de l'inhalation de substances aéroportées : 
Manifestations allergiques : blépharite, rhino-conjonctivite, enrouement avec dyspnée  
 
Conduite à tenir : 
En cas d'ingestion
• Traitement symptomatique  
• Surveillance à domicile  
• Consultation médicale : en cas de symptomatologie intense ou persistante
FloreTox
A,B,C....