Spartium junceum L. 
Genêt d'Espagne

FABACEAE
Description botanique :  Arbrisseau ou arbuste érigé, avec des tiges cylindriques gris vert, inermes, glabres, ressemblant à des joncs, à moelle abondante. De 2 à 4 m  
         • Feuilles : Peu nombreuses, alternes, sessiles, petites et étroites, lancéolées, soyeuses en dessous, éparses le long de la tige, tombant rapidement.  
         • Fleurs : Irrégulières, papilionacées, jaune doré, 20-25 mm, odorantes, rassemblés en grappes terminales lâches (floraison : mai – septembre).  
         • Fruits : Gousses aplaties, oblongues étroites, 5-8 cm, d'abord vertes, velues et soyeuses, puis noires et glabres à maturité contenant 12 à 18 graines noires et plates.  
 
Habitat :  
         • Rochers, broussailles, quais, bord des routes  
         • Cultivé à des fins ornementales  
Fréquence : Commun. 
Toxicité : Plante à considérer comme très toxique.
 
Principes toxiques :
         • Nature : Alcaloïdes quinolizydiques (cytisine) à action voisine de celle de la nicotine  
         • Localisation : Plante entière mais ce sont les graines mûres qui contiennent le plus de cytisine (1,4 %) puis les feuilles jeunes (0,7 %) et âgées (0,3 %), les fleurs (0,4-0,6 %) et enfin les gousses vertes (0,3 %) et mûres (0,04 %). 
Toute la plante est toxique.

Circonstances d'intoxication :
         • Ingestion des fleurs et graines par les enfants. L'aspect des gousses, similaire à celui des gousses de haricots explique l'attrait des enfants pour les graines de genêt d'Espagne 
         • Confusion des boutons floraux avec ceux du genêt à balais (Cytisus scoparius (L.) Link) parfois conservés dans le vinaigre à la façon des câpres. 
Le genêt à balai contient lui-même de la spartéine, et son utilisation thérapeutique explique la survenue d'accidents (en médecine populaire, il a la réputation de guérir les morsures de vipères).  

 

Habitat

Rameaux

Feuilles

Styles

Genêt d'Espagne

Midi, souvent sur calcaire mais planté ailleurs

Presque nus, cylindriques

Simples, allongés

Droit

Genêt à balai

Climat atlantique, sur silice

Feuillés, très anguleux

Composées de 3 folioles

Enroulé

 

Remarque : la présence d'alcaloïdes rend toxiques toutes les parties de la plupart des cytises, genêts et ajoncs appartenant à la famille des Fabacées. 

Notions générales : Le genêt d'Espagne contient de la cytisine et possède une toxicité potentielle identique à celle du cytise

Eléments diagnostiques : 
Délai d'apparition des symptômes : dans l'heure qui suit l'ingestion de gousses. 
       • Sensation de brûlures buccales  
       • Troubles digestifs : nausées, vomissements précoces et abondants  
       • Signes cardiaques : lipothymie, bradycardie ou tachycardie  
Une intoxication massive pourrait entraîner :
       • Troubles neurologiques : dépression du système nerveux central, convulsions, délire  
       • Collapsus, arythmie  

Remarque : Les vomissements précoces, qui tendent à éliminer rapidement une grande partie de la cytisine ingérée, limitent les cas d'intoxication sévère. 

Conduite à tenir :
       • Hospitalisation  
       • L'absence de symptômes, plus de 2 heures après l'ingestion d'une partie de la plante (baie, feuille, tige, fleur...) est de bon pronostic  
       • Traitement symptomatique :  
              o Des convulsions  
              o Du collapsus  
  
FloreTox
A,B,C....