Rosa canina L.
Eglantier

ROSACEAE
Autres dénominations : Gratte-cul (les graines d'églantier étant communément appelées "poil à gratter"), Rosier des chiens, Agulancier, Rose sauvage, Rose des haies.
 
Description botanique : Arbrisseau de 5m buissonnant et même grimpant, caduc, à rameaux arqués munis d'aiguillons fortement recourbés en crochets. 
         Feuilles : Alternes, composées, imparipennées avec 5-7 folioles ovales dentées, glabres, vert foncé ou vert bleuté, avec un revers brillant ou sombre. Stipules soudées au pétiole. 
         Fleurs : De type 5, roses ou blanchâtres, 45-50 mm, solitaires ou disposées en corymbes ; nombreuses étamines (floraison : Juin –-juillet) 
         Fruits : Pseudo fruits verts, puis jaunes, puis rouges, appelées cynorrhodons correspondant aux réceptacles devenus charnus, arrondis à elliptiques, renfermant les véritables fruits, akènes hérissés de poils raides (maturité : août-décembre) 

Habitat : Haies, lisières des forêts, bord des routes, prés, jusqu'à 2200 m d'altitude 
Fréquence : Commun. 
Principes toxiques : Plante atoxique à très faiblement toxique.
       • Nature : Aucun 
       • Localisation : Fruits (akènes) hérissés de poils raides 

Circonstances d’intoxications : 
       • Contact cutané 
       • Ingestion 

Eléments diagnostiques : 
       • Irritation de la peau et des muqueuses, démangeaisons intolérables (d'où le nom de "poil à gratter") 
       • Par ingestion, prurit anal très important (d'où le nom de "gratte-cul") 

Remarques : La plante est surtout dangereuse de part ses épines. 

Conduite à tenir : 
       • Contact cutané : 
                Décontamination immédiate des zones concernées par lavage précoce, abondant et prolongé à l'eau savonneuse  
                Change et lavage des vêtements  
                Dermocorticoïdes en cas de lésions modérées
                Crèmes ou pommades apaisantes  
       • Ingestion : 
                Anti H1 si fortes démangeaisons
                Corticoïdes 
 
                                                                               Usage médicinal

Parties utilisées : Pseudo-fruit (réceptacle floral devenu charnu) 
Constituants :  
           • Acide ascorbique 
           • Pectines 
           • Sucres 
           • Acides malique et citrique 
           • Tanins : dérivés de l'acide gallique 
           • Huile essentielle 
           • Flavonoïdes : tiliroside (hétéroside du kaempférol et ester paracoumarique) 
           • Anthocyanes 
           • Caroténoïdes : isomères de la rubixanthine, du lycopène de la zéaxanthine et du β-carotène 
           • Flavanediols : catéchol, épicatéchol, gallocatéchol, leucopéonidine... 
           • Acides organiques : acides citrique, malique, quinique, gallique 

Indications (Cahier n°3 de l'Agence du Médicament, 1998) : 
• Voie orale :  
Traditionnellement utilisé dans : 
               - les asthénies fonctionnelles 
               - pour faciliter la prise de poids 

Effets indésirables : Aucun connu à ce jour.
FloreTox
A,B,C....