Pyracantha sp.
Buisson ardent

ROSACEAE
Autres dénominations : Arbre de Moïse, Epine ardente, Petit corail.

Description botanique : Le genre Pyracantha comprend une dizaine d'espèces, tous des arbustes épineux à feuilles persistantes. Les fruits globuleux sont rouges, oranges ou jaunes. 
        • Feuilles : Persistantes, petites, alternes, lancéolées, coriaces, crénelées et luisantes.  
        • Fleurs : Régulières de type 5, blanches, très nombreuses, en corymbes denses masquant presque entièrement le feuillage (floraison : avril-juin).       
        • Fruits : Drupes sphériques plus ou moins aplaties, 5-8 mm, jaunes à rouge écarlate suivant les espèces et les variétés (le plus souvent orangées), portant les restes des sépales dans la partie supérieure, à chair jaunâtre, farineuse, renfermant 5 petits noyaux noirs, allongés et pointus, dès le mois d’août et persistant jusqu'en décembre.  
 
Habitat : Parcs et jardins, sur sol humifère, lourd ou léger, calcaire ou acide.
Fréquence : Commun. 
Risques principaux : Troubles digestifs. 

Principes toxiques : Plante peu toxique.
           • Nature : Hétérosides cyanogénétiques.  
           • Localisation : Dans les feuilles et les fruits  

Circonstances d'intoxication :
           • Ingestion très fréquente des fruits par les enfants.           
           • Epines parfois à l'origine d'une synovite lorsqu'un fragment pénètre dans une articulation, au niveau interphalangien d'un doigt ou d'un genou (identique à celle induites par le rosier, roncier et prunellier)  

Eléments diagnostiques : 
          • Lors de l'ingestion de plus de 10 fruits :
                 o Troubles digestifs : nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales  
                 o Signes généraux : asthénie, malaise, soif, hyperthermie  
          • Lors d'une piqûre, les épines peuvent provoquer en se cassant :
                 o Réaction inflammatoire, voire une synovite avec parfois surinfection bactérienne 
                 o Syndrome inflammatoire en cas de synovite  
NB :Le corps étranger est radiotransparent.
 
Conduite à tenir :
          • Ingestion :
                 o L'absence de symptômes plus de 2 heures après l'ingestion d'une partie de la plante (baie, feuille, tige, fleur...) est de bon pronostic  
                 o Traitement symptomatique  
                 o Surveillance à domicile  
                 o Consultation médicale : en cas de symptomatologie intense ou persistante  
         • Plaie par épine : exérèse chirurgicale  
  
FloreTox
A,B,C....