Aristolochia clematitis L.
Aristoloche clématite

ARISTOLOCHIACEAE
Autres dénominations : Aristoloche commune, Aristoloche des vignes, Brigbog, Guillebaude, Poison de terre, Pomerasse, Ratelaire, Ratalie, Sarrasine. 
 
Description botanique : 
Plante vivace à tige anguleuse pouvant atteindre 80 cm de hauteur, herbacée, à port dressé, timidement grimpante. Le froissement de la plante dégage une odeur forte et désagréable. 
         • Feuilles : Alternes, cordiformes, entières et pétiolées, glabres, vert pâle à la face inférieure, bordées de fines petites dents  
         • Fleurs : Jaune verdâtre, en forme de cornet, réunies par groupes de 3 à 8 à l'aisselle des feuilles (floraison mai-août)  
         • Fruits : Capsules piriformes à 6 loges, renfermant un grand nombre de graines triangulaires  
        • Autres espèces : A. sipho, A. rotunda, A. longa, A. fangchi...
 
 
Habitat : De préférence dans les terrains calcaires en dessous de 800 mètres, haies, friches, bords de route. 
Risques principaux : Du fait de la présence d'acide aristolochique, les mêmes risques que ceux liés à Aristolochia fangchi L. sont à envisager. 

Principes toxiques :
     • Nature : Acide aristolochique, considéré comme mutagène, cancérogène, génotoxique et néphrotoxique.  
     • Localisation : Dans toute la plante mais particulièrement au niveau des racines, du rhizome et des graines  
 
Notions générales : Interdiction d'Aristolochia clematitis L. (sauf médicament homéopathique > 12CH) par décision du 29 janvier 2001. Interdiction d'Aristolochia fangchi L. par le décret du 20 mai 1998 qui contient de l’acide aristolochique. Confusion dans plusieurs pays d'Europe avec Stephania tetandra, plante utilisée lors d'un régime à base notamment de plantes chinoises.

Circonstances d'intoxication 
     • Accidentelle  
           o Peu fréquente à cause de l'odeur repoussante de la plante  
           o Rares cas de confusion entre les graines de l'aristoloche et celles de cucurbitacées  
     • Surdosage lors de médications populaires : utilisées autrefois comme emménagogue, dans des préparations contre la goutte et le rhumatisme…  

Eléments diagnostiques : 
      • Par ingestion :
       o Troubles digestifs : diarrhées, vomissements, gastro-entérite, météorisme abdominal, coliques très douloureuses, selles sanglantes  
          o Troubles génitaux : métrorragies, ménorragies, risque d'avortement  
          o Atteintes rénales avec hématurie, polyurie  
          o Action sur le système nerveux : somnolence, ataxie et convulsions  
     • Toxicité de contact  
          o Irritations cutanéo-muqueuses provoquées par l'eau contenue dans les fleurs  

Remarque : A. fangchi L., en prise chronique a été rendu responsable d’une insuffisance rénale chronique et de cancers des voies urinaires supérieures.

Conduite à tenir :
     • Traitement symptomatique. 
     • Surveillance 
  
FloreTox
A,B,C....